La base de données AMI

Temp-logo-AMI-Flattened-smaller

En 2004, lors d’un atelier multi-partenaires à l’EPFL organisé par l’UNEP-SETAC Life Cycle Initiative (Jolliet, 2004), il a été décidé d’utiliser le HC50 (concentration dangereuse pour 50 % des espèces) comme indicateur le plus pertinent pour l’évaluation de l’impact écotoxique en ACV.

Cette mesure correspond à la réponse moyenne des espèces et suppose que les espèces qui habitent un écosystème exposé à plusieurs sources de stress sont susceptibles de réagir, même à de très faibles doses de substances toxiques. Une telle hypothèse considère que le meilleur modèle pour décrire la réaction des espèces exposées à de nombreuses contraintes au même moment est le modèle d’addition des concentrations. Le HC50 fait l’objet d’une description détaillée dans plusieurs publications (telles que Pennington et al 2006) et la base de données de facteurs d’effet d’écotoxicité a été présentée sous la forme de Base de données AMI (Assessment of the Mean Impact).

Dans sa version initiale (Payet, 2004), la base de données AMI fournissait des valeurs HC50 pour plusieurs centaines de substances et a été en grande partie utilisée comme support du modèle de toxicité USEtox® de l’UNEP-SETAC. Cependant, peu de substances étaient prises en compte. Dans sa nouvelle version, la base de données AMI couvre davantage de substances et propose une documentation complète et détaillée des exigences méthodologiques liées au calcul de HC50.

Base de données disponible ici

Cycleco